jeudi 17 août 2017

Politique : Pantagruel au perchoir !


Boidiel Ould Houmeid dit Pantagruel pourrait devenir président de la future assemblée nationale, dans la prochaine configuration parlementaire issue d’élections législatives anticipées !  Ce sera alors le perchoir d’un Harnos à un autre …
C’est vraisemblable après les critiques du patron vis-à-vis du mauvais rendement de la dernière campagne où on s’attendait à une immense participation et un oui sans précédent !  
Le président Aziz a trouvé très médiocres les prestations de chaque responsable politique de son parti et de ceux de la majorité ! Il a même découvert sur place qu’on lui mentait sur l’influence et la clientèle politique des hauts dignitaires du système !  
Seuls les Généraux peut être ont brillé, parce que leurs ouailles ont peur de leurs étoiles, combinant ainsi les craquements de bottes et les billets de 5000 ouguiyas ayant servi d’achats des voix !
La fronde des sénateurs et les attaques irresponsables de l’opposition, ont suscité un sursaut national en faveur du oui prêché par le président de la république, Mohamed Ould Abdel Aziz !
Qu’attend –on maintenant du chambardement probable, après  ce 05 aout 2017, au-delà du changement du drapeau national et de la liquidation du sénat des médiocres et truands !
Le conseil constitutionnel a rendu publique sa décision d’adoption des résultats du referendum, tout en ignorant les appels en rejet de ses résultats !
Va-t-on réellement vers des élections législatives et municipales anticipées ? Rien n’oblige le chef de l’Etat à passer vers une autre corvée qui coûterait très chère aux électeurs et à l’Etat !  
Nous savons déjà que rien ne sera plus jamais  comme avant et que Ould Boilil dit Grader, fait ses adieux au perchoir pour laisser sa place à Boidiel , son rival politique de tous les temps ! Les meetings politiques successifs de Rosso ont démontré si besoin était que grader est inconnu au Trarza !
Que cela soit Pantagruel ou grader, il y aura toujours de la place pour un Harnos de haut niveau !  
  


mardi 15 août 2017

Direction des mines : le fils de cadichon condamné !

Le DG des mines est-il manipulé par Ould Yaha ?

Pour la première fois cadichon se voit condamné après son long voyage à travers la chine à la recherche des besoins de Tasiast Kinross limited pour en devenir le fournisseur national  !  
Depuis la publication du code minier, monsieur Ould Taleb cadichon junior est mis au chômage et la seule alternative qui s’offrait était le blocage des exonérations accordées à Tasiast par le gouvernement mauritanien, au terme du contrat de partage qui lie les deux parties !
Le fils de cadichon s’est alors métamorphosé en bête sauvage qui a appris très rapidement le métier d’insulter à tout vent, les usagers de son département !
Tous les visiteurs du ministère sont reçus avec des gifles et des grossièretés les plus indignes d’un responsable !
L’homme s’est déclaré l’ennemi public numéro un de Tasiast Kinross , dont il lorgne les largesses au bout du compte !
Mais il faut dire que le vrai meneur de jeu n’est pas Ould Taleb , le petit directeur des mines , mais plutôt Mohamed Abdellahi Ould Yaha , l’ homme de MIP navale alias tartarin !
Monsieur Ould Yaha , le bourreau  des sud coréens que les Nouakchottois connaissent bien sous la tente qui fut longtemps dressée en face de l’ ex siège de l’ ambassade de chine  , non loin des locaux du PNUD !
C’est toutefois le lieu de saluer ici  l’action du ministre du pétrole et des mines, monsieur Ould Abdel Vettah qui – mieux vaut tard que jamais- a rendu justice à Tasiast en ordonnant à la direction des mines de libérer leurs exonérations et de débloquer tous les dossiers qui souffraient comme des prisonniers de guerre dans les ‘’geôles’’ du fils de cadichon !  
Le moment est venu pour qu’Ould Taleb trouve une autre préoccupation pour meubler son temps et laisser les partenaires de la Mauritanie jouir de leurs droits et privilèges !   Qu’il soit averti aussi que Ould Yaha dit l’ami de Cohen , n’ est pas à sa première victime ! Beaucoup de jeunes gens et de fonctionnaires ont déjà perdu leurs postes à cause des intrigues  de cet homme redoutable !
Au lieu de chercher des équipements et des fournitures en chine, Ould Taleb aurait dû explorer des nouvelles opportunités avec Ould Yaha , en Corée du sud et au Japon par exemple ! Les truands ne manquent pas en Chine et c’est là-bas où ils sont nés …


lundi 14 août 2017

Khoumsannerie : le maire- singe n' est plus le même !

Le maire n' a plus les mêmes réflexes ! 

De nos jours, personne n’est plus le même  … Même, monsieur Memme , le douanier le plus fidèle du bureau 13 , service recevabilité n’ est plus le même depuis la fin de cette campagne électorale !  
Le mot même ou Memme ou Emmeme , devient un terme fourre-tout bien qu’ il ne soit pas le même !
Tout le bureau des douanes du port n’est plus le même, parce que Emmeme le douanier Deymani a mimé tous les mêmes douaniers !
Même la Mauritanie n’est plus la même parce que ses institutions les plus sacrées ne sont plus les mêmes !  Regardez le drapeau national, qui n’est plus le même avec sa ligne rouge ! Même l’hymne national n’est plus le même, quand bien même personne ne connait pas encore les mots du nouveau texte !
Même si on compare les slogans de campagne en place il y a quelques jours , on trouve qu’ ils ne sont plus les mêmes !    
C’est la même chose pour ce qui se passe au bureau du maire singe de Khoumsanne : les guenons sont toujours les mêmes et le kilo de Keleylé se vend au même Khoums !  
Même si les changements promis n’étaient pas au rendez-vous, il y a quand  même des signes promoteurs pour que les mêmes hommes restent en place, même si les institutions ne sont plus les mêmes ! C’est quand même bizarre ce changement parce qu’on a vu des sénateurs  jadis respectés qui ne sont plus les mêmes : de hautes personnalités de l’Etat aux brassards tricolores , ils deviennent des repris de justice menottes aux mains !  
Même si les mêmes promesses de campagne non tenues, n’engagent que ceux qui les écoutent comme le maire de Khoumsanne qui a mimé tous les coordinateurs de campagne, on a quand mêmes respecté toutes les consignes de vote qui demeurent un exemple extraordinaire dans toute la sous région , même si les résultats attendus étaient même loin de ce qu’ on attendait !
Le singe père des singes , chef des singeurs , connu pour ses grandes qualités indéniables de singer les personnes les plus versatiles , a passé des nuits blanches de campagne , à produire et à se reproduire  sous des tentes agrémentées d’un background agréablement animé par des griottes stars arrosées de sommes faramineuses !
Après  les mêmes danses et chants dans le désert, sous un soleil éclatant,   la leçon  qu’on peut tirer de  cette campagne est la même que les précédentes : il vaut mieux rester soit même qu’aller imiter le corbeau dont on n’est pas sûr de réussir la démarche !
De toutes les façons, le douanier Emmeme lui-même est bien conscient que les manifestes sont en retard au bureau des douanes du port et que le vrai patron du TS(taxe du singe) , est toujours le même , même s’ il est entrain de se métamorphoser...
Après tant d’exploration des mêmes thèmes, pourquoi ne pas rester à la limite pour se satisfaire de la théorie d’Héraclite  selon laquelle « le même homme ne se baignera pas deux fois le même dans le même fleuve … De toutes les façons l'ours , est toujours lui même avec son contraire en faisant semblant de ne rien comprendre pour que rien ne lui échappe. .. à suivre

  
  


jeudi 10 août 2017

Politique : Maham achève le Etmerwin à l' UPR !


Les gens se demandent si le président de l’UPR, maître Maham est un renégat de l’islam, à s en tenir à ses meetings précampagne où il est allé très loin en citant une Aya coranique à Boutilimit
!
On lui rappelle le destin dramatique de Ahmedou Mayah qui joua avec le coran en le présentant au président Muawiya Ould Taya pour lui faire plaisir !
Il faut dire que ces derniers temps, toutes les noblesses du pays et tous les hauts fonctionnaires de l’Etat se sont transformés pendant la campagne en crieurs Haymassou pour accueillir le président Ould Abdel Aziz à chaque étape !  
On a vu des chefs de tribu, des ministres et autres notabilités du pays se recycler en Nassroun … Mais, est ce que cela plait au président de la république ? Sûrement, non …
En fait, des sources dignes de foi signalent la présence du docteur Moulaye dans l’entourage présidentiel à Nouakchott ! Cette réhabilitation du docteur, homme de confiance du président de la république, a provoqué une diarrhée collective chez les Awlad Moussa , fraction tribale du premier ministre Yahya Ould Hademine !
Personne n’est aujourd’hui à l’ abri des humeurs du Boss … Moulaye a vécu ses jours de grandeur mais il a eu aussi sa traversée du désert !
Les observateurs parlent de plus en plus du tour de Ould Maham , le renégat qui lui traversera les oasis ! Mais comme la Guetna est terminée, il aura droit au moins à Etmerwin qu’ il a déjà commencé à l’ UPR ! lol 



mardi 8 août 2017

Sénat : les nomades nostalgiques de l' époque romaine s' en vont !


Le résultat du dernier scrutin référendaire a démontré clairement que l’opposition n’a aucune audience dans notre pays !
Elle n’a été ni écoutée par l’appel au boycott, ni par le vote contre loin s’ en faut !    
Le taux de participation satisfaisant et le résultat ô combien positif du OUI en faveur du changement demandé par le président Ould Abdel Aziz, l’ ont largement remporté ! Et le tout s’est déroulé dans la transparence et le respect de la loi …
Le sénat en tant que tel appartient à l’époque césarienne et les romains eux-mêmes se sont rendu compte de son inutilité !
Que vient-il alors faire dans notre brave désert occupé par les problèmes de recherche de l’eau et de l’électricité ?
Si nos sénateurs sont tant nostalgiques du passé romain, ils peuvent aller se recueillir sur la tombe de César, au colisée de Rome !
Nous trouvons qu’ils ont d’ une part raison de résister parce qu’ ils empochaient des salaires faramineux pour la seule prononciation de ce mot suranné , appartenant à une époque révolue  !  Pourquoi devons nous imiter les gestes et faits de l’ancien colonisateur ? Avons-nous oublié le Hadith du prophète selon lequel ‘’celui qui aime le mode de vie des autres , sera réincarné avec eux …’’    
Nous savons que le dernier rejet par le sénat de l’article 38 est une pure manipulation de l’opposition sur financement mafieux !
Dans tout ça, il y a un quiproquo à relever : toute opposition, par définition est créée pour critiquer à tort ou à raison, toute action du gouvernement qu’elle soit correcte ou pas !  Même Ould Abdel Aziz lui même le sait, mais aujourd’hui, pour réanimer encore davantage le travail de l’opposition, il la critique publiquement pour lui permettre de continuer à exister ! Dans toutes les démocraties du monde, l’opposition est faite pour dénoncer …
César avait l’habitude de passer des moments agréables au colisée. Une fois le podium installé, on amène un personnage aux mains et pieds ligotés dans une cage en fer et sur lequel on jette toute sorte de férocité (panthère, lion, etc.)    
Un jour, les férocités furent jetés sur un personnage bizarre car chaque fois que l’un des animaux féroces s’approchait, le personnage ligoté lui chuchota des mots et la bête revenait dans sa cage !  
Etonné par ce personnage dont les animaux ne voulaient la chair, Cesar descend et lui demanda : ‘’ qu’est ce que tu dis aux animaux pour qu’ il ne te mangent pas ?’’
Il répond : « Majesté impériale, je lui dis tu peux bien me manger mais tu vas faire un discours et l’animal s’en va …  »



lundi 7 août 2017

Mare au référendum : un résultat attendu !


La présente  adoption de certaines dispositions de la constitution par référendum, a démontré la grande maturité du peuple mauritanien qui vient d’exercer  ses droits avec civisme et abnégation !
C’est avec une grande fierté que LTV prend note de la responsabilité du peuple mauritanien, toutes tendances et sensibilités incluses ! C’est la grande leçon qu’ on peut tirer de ce scrutin !
Le résultat de 85 % pour le OUI était bien attendu et les opérations de vote se sont déroulées dans les meilleures conditions !
Cependant, une Khoumsannerie s’impose pour détendre l’atmosphère crispée entre l’opposition et le pouvoir !
Depuis qu’on a cessé de parler de l’hymne national, le maire singe de Khoumsanne a levé le blocus du NON !
Cette omission volontaire de l’hymne national a arrangé l’électorat le plus important de la population Khoumsanne parce qu’illettrée et préfère les mots auxquels elle est habituée, comme le Keleylé et le drapeau couleur haricot vert !
Si les résultats du référendum sont aujourd’hui un plébiscite pour le pouvoir, c’est aussi grâce  au retour de langage  des ouvriers miniers dont le maire monsieur Baya a saboté la campagne électorale dans ses débuts en disant que l’hymne national était un composé de mots que les officiers méharistes   faisaient chanter aux goumiers pendant les entraînements et au gré du thé du jour !
C’est avec une indignation sans précédent que le maire de Khoumsanne organisé un point de presse  dans sa cabane du port assis à coté de la première dame guenon du Trarza , pour condamner les propos orduriers de son collègue maire de Zouerate , président de l’ association des maires de Mauritanie (AMM) , monsieur Cheikh O . Baya pourtant officier de la marine dont le corps est connu pour sa vaste culture et son bon langage !
Cette boutade du maire de Zouerate est aussi une insulte pour nos ancêtres les goumiers qui n’ont fait que leur devoir d’obligation que leur exigent les colons de l’époque !
Ould Baya apparait malheureusement comme un officier ignorant non seulement son propre corps, mais aussi les autres !
Les 48% semblent avoir fait oublier à notre lieutenant des vaisseaux son respect de l’hymne national  que les Hiwaristes les plus bêtes comme Pantagruel, ont dû abandonner pour ne pas tomber dans le piège tendu …
De toutes les façons , face au maire de Khoumsanne ,  Baya risque de perdre au premier tour la présidence de l’ association des maires de Mauritanie qu’ il dirige sans partage en considérant avec dédain les autres élus municipaux du pays !    Le grand gagnant de ce jour historique du 05 aout 2017, reste invraisemblablement non seulement le peuple mauritanien, mais aussi le maire de Khoumsanne qui deviendra un jour , de facto ou de juré le président de l’ association des  AMM ! A suivre       



jeudi 3 août 2017

Vie de la campagne : le troisième mandat du peuple !


Lors du meeting de Nouadhibou, le président de la république a tourné en dérision l’opposition classique qui considère que l’aboutissement des réformes constitutionnelles en cours est au final des permettre au président Ould Abdel Aziz de briguer un troisième mandat !
Il a précisé à juste titre que tout mandat électif est du ressort du peuple mauritanien, et que donc le prochain mandat 2019 – 2024, ne sera pas celui du pouvoir mais celui du peuple ! Comprendra qui veut !
Pendant ce temps Ould Bahiya , le maire de Zouératt et président de l’ association des maires de Mauritanie qui avait jeté un pavé dans la mare lors du meeting de Campagne de Zouératt en déclarant que l’ hymne national est composé par un gommier national mal inspiré en 1924 , donc bien avant le referendum de oui et non de 1958 , s’est excusé maladroitement en disant que le drapeau national , tout comme l’ hymne sont jetables comme les pots de poulpes de Nouadhibou !
Il faut dire que les stéphanois éprouvés par les méfaits d’une zone franche qui n’en est véritablement pas une et la mévente des stocks de la SMCP de l’empereur Ba , maire de Bababe , conditionnent le vote au referendum par le remboursement des 24 milliards d’ ouguiyas , empochés durant les huit ans de mandats injustes de l’ actuel maire de Zouérattt , à la tête de la délégation à la surveillance maritime !    
Même si le meeting de Nouadhibou a été un succès pour Ould Abdel Aziz ,  de l’ avis de tous les observateurs , il y avait une zone d’ombre pour ne pas dire une zone franche : la présence de Ould Bahia dit monsieur 48% dérangeait la FNP et les armateurs qui lui vouent une haine viscérale à cause de son comportement dictatorial et ses amendes arbitraires qui ont paralysé toute la flotte nationale pendant une décennie !  
Même si, à la faveur des changements constitutionnels actuellement en cours, il est question de supprimer la haute cours de justice en transférant ses attributions à la cour suprême, un jour viendra où le colonel Ould Bahia sera jugé publiquement pour ses crimes économiques ! Peut être par Ould Abdel Aziz lui même en cas de troisième ou quatrième mandat …