mercredi 20 juillet 2016

Sommet des insectes à Nouakchott : les cafards acceptent une trêve !


Le 66 eme sommet ordinaire des insectes volants et rampants issus des saletés de Nouakchott comme les moustiques, les cafards et Boujearanes  ,  qui devait se tenir le 25 juillet prochain  coïncide cette année avec le sommet de la ligue arabe !
Mais le haut conseil des insectes a transmis à la présidence de son sommet la requête de Mint Hamadi présidente de la communauté urbaine de Nouakchott, demandant une trêve de trois jours au présidium suprême des insectes ! Ce dernier aurait accepté sous réserve que la campagne de nettoiement de Nouakchott cesse immédiatement après le départ des souverains arabes !
Pourtant, les délégations des moustiques et insectes jubilaient en pensant à la chaire fraiche des pétrodollars, pour changer de menu quotidien !
Les hôtels de Nouakchott qui ont affiché pleins, ont déjà accordé des espaces privilégiés aux fourmis et moustiques pour mieux se nourrir du sang princier nouveau ! De retour au pays, leurs altesses seront étonnés de voir leurs jambes mouchetées de sang, après ce sommet mémorable dont on parlera beaucoup avec la participation active des créatures issues de déchets toxiques de Nouakchott, créatures que le moyen orient ne connait pas !
Notons que cette trêve aurait été obtenue grâce à la médiation du singe maire de Khoumsane qui vient d’arriver à Nouakchott via le PANPA , à la tête d’ une délégation de tous les représentants tribaux des guenons et macaques conseillers municipaux de la région du fleuve !   Mais comment le singe maire rescapé de la tribu des chimpanzés  après l’épidémie d’Ébola qui a décimé cette population en 2013, a t-il  pu obtenir cette trêve auprès des cafards et insectes ?  
C’est grâce à une promesse de la communauté urbaine, que Nouakchott ne connaitra pas de nettoyage durant les dix prochaines années … En contrepartie, le maire macaque malade, donne sa garantie à fournir à toutes les bestioles du Gorgol , du Trarza ,du Guidimagha et du Brakna , des épidémies auxquelles il sera difficile de faire face comme la fièvre hémorragique , le Chikungunya  , le paludisme et la dengue !  

Ce maire, animal le plus intelligent du monde sera donc , l’un des premiers primates de la région ouest africaine à avoir pleinement et professionnellement coopéré à la mort par milliers de nos concitoyens ! Mais jusqu’où ira ce partenariat macabre entre le singe tireur des ficelles et les moustiques de Nouakchott ? Wait and see 

mardi 19 juillet 2016

Reforme de la presse : les peshmergas gagnent la partie !


La publicité qui a précédé les journées de concertation pour la reforme de la presse supposée apporter des grands changements sur la liberté d’expression et la déontologie, promettait une révolution sans précédent, mais voilà que la montagne accouche d’une souris !
En lisant les conclusions et recommandations de l’atelier, on semble se limiter à des requêtes très ordinaires et spécifiques à la vie des peshmergas à savoir les aides à travers les abonnements, la publicité, le don à la presse, donc rien que du ‘’peshmergisme’’ ! C’est ce qu’on appelle l’assujettissement de la liberté d’écrire …  
Les observateurs qui nourrissaient un espoir sur les progrès réalisés en matière de professionnalisme, de liberté et de déontologie, ont été déçus à plus d’un titre …
D’ un coté, la réflexion tant attendue sur la reforme de ce secteur n’était pas au rendez-vous et les peshmergas ont gagné du terrain en faisant revivre leur mode de vie à savoir quémander, encore quémander toujours quémander !
Si on veut réellement atteindre l’objectif visé à savoir une presse nouvelle pour la Mauritanie, il faudrait  se doter de professionnels consultants étrangers, indépendants capables de passer les peshmergas au tamis pour sélectionner des vrais journalistes ! C’est donc très simple et il ne faut pas chercher midi à quatorze heures !     
L’actuel ministre chargé de la presse est un Idablehssen Diowlawi qui est incapable de mettre en œuvre une aussi importante orientation du quatrième pouvoir !
Si Mohamed Lemine est assez courageux pour résoudre ce problème, pourquoi n’a-t-il pas d’ abord nettoyé Nouakchott des peshmergas qui meublent les antichambres des ministres à la recherche d’abonnements soit disant ! Au contraire, Mohamed Lemine et son cabinet sont en connivence pour promouvoir la pollution des antichambres ministérielles par des peshmergas qui ne seront jamais des vrais journalistes ! lol  


lundi 18 juillet 2016

Sommet de Kigali : le Maroc à l' honneur !


On apprend de sources proches du Ruanda où se tient actuellement le sommet de l’union africaine, que le Maroc pourrait bientôt reprendre sa place dans  le concert des nations africaines et on s’approche d’un renvoi de la RASD admise dans l’organisation en 1984 !
La dernière tournée du roi Mohamed VI qui a ratissé l’Afrique tout dernièrement , semble avoir été payante !
Rabat fait comme exigence préalable à son comeback,  l’expulsion pure et simple de la RASD d’ Addis-Ababa, mais des pays africains et non des moindres comme l’Algérie et l’Afrique du sud, poids lourds africains , semblent s’ opposer à cette requête marocaine !    
La Mauritanie quant à elle, de peur commettre un nouveau lèse majesté, a tenu un profil bas en envoyant à Kigali sa charmante ministre déléguée chargée des mauritaniens à l’étranger !
Le Maroc réussira t-il ce coup diplomatique, après la mort récente du président sahraoui Mohamed Abdel Aziz ?

Si on fait recours aux urnes le Maroc gagnera parce tous les pays africains sont avec lui, grâce aux pétrodollars des pays du golf  qui ont décidé à l’unanimité, lors de leur dernier sommet,  de soutenir fermement le roi du Maroc dans sa position sur le Sahara occidental ! A suivre 

jeudi 14 juillet 2016

Le sommet historique est aux portes de Nouakchott !


Qui commence finit, qui naît meurt et le futur se conjugue au passé  !
Nouakchott est désormais capitale du monde arabe où  toutes les couronnes vont se bousculer !
Les vedettes sont connues : le président Ould Abdel Aziz , le roi Salmane d’ Arabie saoudite et Ban Ki Moon entre autres !
Les absents dont on parle beaucoup déjà sont le roi du Maroc, et le sultan d’ Oman pour ne citer que ceux là !
Le projet de la déclaration de Nouakchott est déjà élaboré et il suffit de l’applaudir le moment venu !
Cependant des questions se posent : que feront les arabes devant la montée en puissance de la diplomatie israélienne en Afrique, avec l’actuelle visite du chef de l’État hébreu dans les capitales africaines ?
Les  pétrodollars arabes semblent avoir laissé la place aux commerçants juifs qui sillonnent  le continent africain pour faire main basse sur tous les projets de développement ! Qui est le perdant ? Ce sont les palestiniens d’ abord, puis la coopération afro-arabe !   Finies aussi les accolades entre frères et Ikhwanes ! Fini aussi le rêve de Kadhafi ! 
Il y a aussi un grand absent à ce sommet : ce sont les amazones brunes et les tentes de Kadhafi dressées dans les palais dont les cours sont occupées par des chamelles laitières !
En tout cas, une chose est sûre : Nouakchott aura fait ses toilettes ne serait-ce que pendant quelques jours avec un grand aéroport international pouvant accueillir les plus grands cargos du monde …
Le président Aziz sera dans ses grands moments de joie et de bonheur difficiles à revivre ! Est-ce suffisant pour la consécration parce que ce deuxième mandat de Aziz aura été  riche en événements et réalisations tous azimuts !  


mercredi 13 juillet 2016

Vie des douanes : du jamais vu au PANPA !


8 milliards d’ouguiyas environ, telle est la recette du bureau des douanes du port de Nouakchott (sacherie et conteneurs confondus), durant ce mois de juin écoulé !  
En effet, depuis l’installation de l’actuelle équipe d’officiers des douanes qui gèrent les bureaux 12 et 13 du port autonome de Nouakchott dit port de l’amitié (PANPA) , le trésor public continue de faire des recettes sans précédent crevant parfois le plafond des prévisions du département des finances !  Du jamais vu dans les anales de l’histoire de cet établissement public …
C’est grâce au choix judicieux du directeur général des douanes, le Général de brigade Dah Ould El Mamy qui a repéré des ressources humaines de qualité en la personne du colonel Khaled Ould Saleck au poste de chef  de bureaux des douanes du port où il est entouré des hommes de poigne comme l’inspecteur Vouyah Ould Mayouf , chef de visite compétent et expérimenté !
Le Général DGD cherche toujours l’innovation pour ne pas se laisser dépasser par le train de l’avenir …
Mais comme on dit une seule main n’applaudit pas et un ventre vide ne produit rien ! L’ équipe du bureau 13 a choisi de bien manger à midi pour être en mesure de faire face aux coups bas des ex douaniers devenus transitaires dont la présence au port nuit non seulement à la douane mais à toute la république !
Le lunch de midi est non seulement un moment de repos et de réflexion mais c’est là où toutes les décisions se prennent   . C ‘ est là où on décide des vraies ou fausses fiches d’évaluation !
Tout ce décide au cours de ce repas –armistice, même les singes trouvent leur part ! Les singent aiment naturellement les restes des repas parce que c’est là où se concentrent les goûts et les valeurs !   

Le menu de ce repas décisif  varie d’un jour à l’autre et c’est toujours le singe- maire qui conclut entre  les rivalités culinaires des officiers du bureau ! A suivre  

mardi 12 juillet 2016

Reforme de la presse : le porte parole du gouvernement cherche à meubler son temps !

À la veille du mois béni de Ramadan, LTV avait partagé avec ses internautes quelques moments de la bataille rangée entres les journalistes peshmergas et El Kory Ould Abdel Weklé au sujet des montants alloués aux griots lors de la visite du président à Néma ! Mais l’ex grimpeur des poteaux de la SONELEC étant versé dans le détournement des pécules, la bagarre est finie en match nul !
Est-ce sera le cas dans l’affaire qui oppose actuellement les journalistes peshmergas autour d’une enveloppe de 25 millions accordée par le gouvernement pour financer des soit disant journées de concertation sur la reforme de la presse ? Un bras de fer est engagé entre des professionnels du secteur comme Brahim Ould Abdellahi et Cheikh Bekay de BBC et les peshmergas comme Abbadi et autres qui sont actuellement majoritaires en nombre mais pas en qualité et il faut le reconnaitre !
La reforme de la presse est impossible à mettre en œuvre parce que les intéressés eux-mêmes récipiendaires de cette aide ne sont pas des journalistes dignes de ce nom, mais des peshmergas faisant le porte à porte pour quémander par-ci par- là !
Les 25 millions que l’État vient de mettre à la disposition de cette presse là, auraient dû être affectés  à des œuvres d’orphelinats ou de lutte contre la cécité !  
Mélanger des intellectuels avec  des charabiens barbouilleurs, c’est réellement manquer à la déontologie dont on veut doter aujourd’hui , la presse mauritanienne !  
Malgré les efforts louables des différents ministres qui se sont succédé, la presse mauritanienne ne semble pas avoir trouvé le chemin menant au salut !
La floraison des télévisions et radios privées nous rappelle le début des boulangeries électriques à Nouakchott !   

La vraie reforme de la presse passe par un minimum d’exigence en matière d’ autorisation d’ exercer ou de publier ; en donnant toute la liberté aux peshmergas actuels de décider de l’ avenir de cet important secteur , l’ État manque de son devoir !  

mardi 5 juillet 2016

L' image du Ramadan !

Biram le con de l' IRA passant en revue les éléments de sa milice entraînée pour croquer les Bidhanes !   Bon appétit ...